Pages

jeudi 3 février 2011

3 questions à Jean-Claude Grumberg


mercredi 27 mai 2009

Où avez-vous mis votre Molière ?
Avec les quatre autres, dans ma cuisine.

Que représentent pour vous ce Molière et le spectacle « Vers toi terre promise » ?
Ça représente le présent, le reste étant le passé. Ce Molière a été une grande surprise. Les autres fois, je m’y attendais un peu, mais là, j’ai vraiment été surpris. Il est difficile de dire ce que représente cette pièce pour moi, mais là encore, la surprise était là, de voir que trente ans après « L’Atelier » (Molière 1999), il y a la même unanimité, la même réception.

Vous souvenez-vous d’un moment ou d’une cérémonie en particulier ?
De beaucoup, mais disons celle de l’année de la reprise de « L’Atelier », où il y a eu six nominations pour « L’Atelier » et six pour « Rêver peut-être ». Ça faisait beaucoup de choses, cette omniprésence : une sorte de joie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire